Häufige Fragen

Séances d'écoute dans l'institut Tomatis
Combien de temps en moyenne dure une démarche Tomatis?

Une démarche dans le cadre de la Méthode Tomatis peut avoir une durée très différente selon l’importance du travail à accomplir. Ceci étant, le but étant toujours de permettre au sujet qui s’engage dans une telle démarche de recouvrer dans les meilleurs délais son autonomie optimale, le travail sous Oreille Electronique doit, dans toute la mesure du possible, être limité dans le temps. Ainsi, à titre indicatif, le nombre de sessions dans un Centre Tomatis dépasse rarement 3 ou 4, la première étant de 2 heures par jour durant 15 jours, et les 2 ou 3 suivantes étant de 2 heures par jour durant 8 jours. Chaque session est suivie d’une période d’intégration durant laquelle le sujet ne fait pas de séance : ainsi, il s’écoule généralement 3 à 4 semaines entre la 1ère et la 2ème, 2 à 3 mois entre la 2ème et la 3ème, et 6 mois entre la 3ème et l’éventuelle 4ème.
Pourquoi faire des séances de façon intensive?

Pour que le cerveau change son mode de perception, il faut lui donner des informations souvent répétées, et ce durant un certain temps et à un rythme suffisamment soutenu. Cet exercice, comme tout autre, qu’il soit de nature intellectuelle ou sportive, provoque un véritable déconditionnement, le corps découvrant qu’il peut fonctionner autrement et, dés lors, qu' il y a un choix possible. Cette règle des séances intensives est valable pour tout le monde, mais les effets peuvent être sensiblement différents selon la nature du problème à traiter, l’âge du sujet, sa motivation, sa disponibilité, etc... La règle la plus répandue est de faire durant une première session de 15 jours, 2 heures de séances quotidiennes ; par la suite, les sessions, de toute façon limitées car la Méthode Tomatis n’a jamais pour but de mettre les sujets sous dépendance, dépassent rarement 8 jours et sont espacées les unes des autres de plusieurs semaines.

Pourquoi faire des interruptions?

Au même titre que le cerveau a besoin de stimulations intensives et répétées, il a également besoin de périodes de non stimulation pour construire et consolider le changement. Cette règle se retrouve dans le cadre de n’importe quel entraînement, la construction se faisant après l’effort pendant une phase d’apparente passivité : il s’agit en fait d’une phase d’intégration. La stimulation représente un dérangement pour notre organisme, et nous devons donc lui accorder des phases de repos durant lesquelles se fait cette intégration .C’est pourquoi, la règle est de faire une première session de 15 jours à raison de 2 heures quotidiennes de stimulation auditive sous Oreille Electronique, suivie d’autres sessions de 8 jours, généralement en nombre limité; le but de la Méthode Tomatis étant toujours de mettre le sujet le plus rapidement possible dans un état d’autonomie optimale. Les 2 premières sessions sont espacées de 3 à 4 semaines, puis de 2 à 3 mois entre la 2ème et la 3ème, puis de 6 mois entre la 3ème et l’éventuelle 4ème session.

Pourquoi utiliser la musique de Mozart?

C’est un fait qu’après bien des essais avec d’autres musiques, les résultats obtenus en utilisant celle de Mozart sont étonnants, quel que soit la région dans le monde où cela est pratiqué : en effet, nous constatons que sur tous les continents, cette musique est non seulement très bien acceptée, mais qu’elle permet à chaque sujet de rétablir son propre équilibre intérieur. Pour comprendre cette action sur l’équilibre humain, il faut se rappeler que la musique est caractérisée par le rythme, qui touche au corps, par l’harmonie, qui atteint les zones émotionnelles, et par la mélodie qui fait appel aux structures intellectuelles. Idéalement, à l’époque classique, ces trois paramètres devaient être équilibres, ce qui était rarement le cas, l’un ou l’autre étant souvent dominant, et donnant de ce fait un discours musical bien particulier ; or, dans le cas de Mozart, il semble bien que cet équilibre ait été réalisé, ce qui peut expliquer le caractère universel de cette musique.

Pourquoi utiliser la voix maternelle?

La voix de la mère est utilisée filtrée dans les fréquences aigues, ce qui permet à la fois de soulager l’oreille de sa fonction de discrimination des sons, de recharger le système nerveux en stimulant les zones les plus pourvues en cellules ciliées réceptrices, et enfin de raviver la mémorisation individuelle acoustique de la période prénatale. Cette mémorisation, quel que soit le contexte de sa charge affective, positive ou négative, véhiculée alors par la mère en fonction de son état psychologique durant sa grossesse, a été , par sa seule permanence, un facteur éminemment rassurant, et l’on peut constater que l’utilisation de la voix de la mère filtrée produit la plupart du temps un effet à la fois apaisant et libérateur.

Pourquoi la présence de la mère est-elle indispensable?

Une démarche dans le cadre de la Méthode Tomatis permet de faire revivre au sujet l’évolution des différentes étapes de développement de ses fonctions d’écoute et langagières, toutes deux très fortement impliquées dans le processus de communication. Ce processus est initié bien avant la naissance, et procède aussi bien d’aptitudes physiologiques qui vont se développer jusqu’à maturité, durant la période de vie intra-utérine, que d’un désir inconscient d’entrer ou non en communication. Ce désir est induit par des facteurs externes, l’un, et non des moindres, étant sans doute la qualité relationnelle s’établissant entre la mère et l’enfant dés la période de grossesse. Quelque soit la qualité de cette relation, la voix de la mère perçue par l’enfant durant les 9 mois de grossesse représente une permanence, et donc une certaine stabilité génératrice d’un lien privilégié et rassurant. C’est la raison pour laquelle, la voix maternelle est souvent utilisée en début de session, après avoir été retravaillée en laboratoire pour se rapprocher du mode de perception auditive de la phase in utero, et ainsi re-initier le processus de développement du désir de communiquer. Dans la plupart des cas, cette écoute de la voix maternelle est très bien vécue par l’enfant et permet de gagner un temps considérable, à condition toutefois que la mère accompagne l’enfant dans sa démarche. En effet, les séances sous Oreille Electronique vont induire chez l’enfant un changement de comportement, et notamment un passage par une phase plus ou moins régressive, changement qui nécessite d’être non seulement consciemment accepté par la mère, mais également vécu par elle. C’est la raison pour laquelle, dans le cadre de la Méthode Tomatis, cet accompagnement de l’enfant par la mère, quand il est réalisable dans de bonnes conditions, est considéré comme indispensable. Durant les sessions, la mère va donc également faire des séances sous Oreille Electronique qui vont lui permettre de se détendre et de mieux faire accepter aussi bien à l’enfant, parce qu'acceptés par elle-même, les changements induits par les séances.

La Méthode Tomatis peut-elle être combinée avec d’autres thérapies?

Oui, et dans certains cas, cela peut même s’avérer souhaitable. En effet, soit le sujet est déjà en thérapie, et son thérapeute, connaissant la Méthode Tomatis, est conscient de l’activation que peut produire les séances sous Oreille Electronique, soit le consultant Tomatis estime qu’il n’y a aucun inconvénient à ce que son client soit soutenu par une thérapie extérieure, et il lui conseillera alors simplement d’attendre que les effets des séances soient consolidées avant d’entreprendre cette autre démarche. Enfin, il peut arriver que le consultant Tomatis identifie un problème qui de toute évidence relève d’une thérapie extérieure : il conseillera alors à son client, dés l’identification de ce problème, de consulter un autre thérapeute, et ce aussi bien en cours de session qu’avant même toute séance sous Oreille Electronique. En fait, dans ces cas, la Méthode Tomatis va agir comme un technique permettant d’optimiser l’efficacité des thérapies extérieures : il n’y a donc ni incompatibilité ni mise en concurrence, mais au contraire appui par un accélérateur efficace. De nombreux professionnels le savent déjà et choisissent soit de travailler en relation avec les professionnels Tomatis, soit de se former eux-même à la Méthode pour rendre plus efficace encore leur propre technique.

Est-ce que les progrès acquis durant les sessions Tomatis se maintiennent?

Oui, les progrès acquis durant les sessions Tomatis se maintiennent pour la raison bien simple qu’ils ne sont pas dû à un conditionnement, mais à un retour à l’équilibre. En effet, si les motifs de consultation dans un Centre Tomatis sont très variés, ils correspondent toujours à un dysfonctionnement et donc à un état de non-équilibre neurophysiologique plus ou moins prononcé. Le travail sous Oreille Electronique va donc tendre à faire revenir le sujet vers un état d’équilibre qui, par sa normalité, nécessite beaucoup moins d’effort que toute autre situation plus ou moins dysfonctionnelle. On constate donc que dans la très grande majorité des cas, les progrès réalisés par le sujet durant les sessions non seulement se maintiennent mais peuvent ensuite se poursuivre, dès lors que le processus d’évolution a été rétabli dans sa normalité.


 
ENGLISH : FRANÇAIS : DEUTSCH
 
 
    Home
    Pédagogie
    Language Coaching
 
 
 
 
 
 
Mention d'impression